en cours d'écriture

Train de vies

Ou

« Histoires de personnes qui s'accrochent »

recueil de récits de vie ... Francisco, Cathy ... et d'autres

Portrait réalisé par Marie-Pierre Vagne

« Portraits de Puisaye »

Couleurs des mots







"Le métier d'artiste, c'est de faire passer au singulier des émotions plurielles. Nous sommes les haut-parleurs des anonymes."

Guy Bedos / Revue de presse - 1990

 Les tournants de la VIE?

Plus, j'écris des récits, plus je suis amené à penser que la vie n'a pas de tournants. Elle file droit, sans nous demander notre avis. Nous partons avec nos bagages, que nous pouvons oublier ou utiliser. Nous avons notre enfance avec ses sourires et ses larmes, nos talents et nos inaptitudes, nos grâces et nos laideurs. Je ne parle pas de déterminisme, mais d'un voyage dont on ne nous a pas confié le volant. Impossible de changer de cap, de faire demi-tour.

Je préfère comparer notre vie à un voyage dans un train particulier. Chacun a son petit compartiment. Nous pouvons aller dans les couloirs, être acceptés un moment dans d'autres compartiments... Y faire l'amour ... S'y disputer... Refaire l'amour... Se disputer de nouveau. De toute façon, il faudra un moment quitter l'être aimant, ou pas, pour se lover dans son compartiment.

Tous les compartiments ne sont pas identiques, certains sentent le jasmin, d'autres puent, certains sont accueillants, d'autres sont austères. Chacun anime son espace à sa façon.

Nous ne décidons pas du voyage, mais nous décidons comment nous le faisons. Nous pouvons rouler à contre-sens, regarder la vie en reculant, ou regarder droit devant. Nous pouvons aussi regarder à travers la vitre, et y voir le monde extérieur comme une pâtisserie derrière une vitrine. Nous pouvons étudier les autres compartiments, les autres gens... Nous pouvons nous tenir compagnie à nous-mêmes ou nous angoisser. Parfois, nous passons sous de longs tunnels, tout est noir, alors nous pouvons jouer le désespoir, s'assommer à coups de calmants, ou juste se rappeler que même dans le noir, nous avançons.

Puis parfois, nous dormons, au réveil, des compartiments ont changé. Nous découvrons d'autres passagers, d'autres décors.

Pour l'instant, nous sommes du voyage, sans en savoir plus. On peut tout arrêter, la vitre s'ouvre, et nous pouvons nous jeter hors de la vie... La question est : « Quel sens nous donnons au voyage ? »

Ce livre est la visite de cinq compartiments, la rencontre avec cinq personnes. Pour chacune d'elle, la vie n'a pas été « facile ». Elles se sont accrochées, à des choix, des joies, des espoirs.

Elles ont vécu et elles vivent malgré tout.

Leurs histoires ne remplissent pas un livre, leurs paroles sont percées de trous de mémoires, elles crient en silence.

Il s'agit donc de cela : cinq cris inaudibles qui viennent à vous.